Tout étonnée, tout autre


Le mot « tout » peut avoir de nombreux sens et de nombreuses natures. Il s’accorde en tant qu’adjectif indéfini, pronom indéfini, ainsi qu’en tant que substantif. Cependant, lorsqu’il est employé comme adverbe, il est censé devenir invariable. Censé, car ce n’est pas si simple que cela.


Voyons ici les règles concernant l’accord de l’adverbe « tout ».



Il est un adverbe lorsqu’il est employé dans le sens de « complètement », « totalement ». Dans ce cas, il est invariable lorsqu’il précède un adjectif masculin. Pour les adjectifs féminins, il conserve son invariabilité seulement devant ceux qui commencent par une voyelle :


« Il est tout gentil » ; « elle est tout étonnée » ; « ils sont tout contents » ; « elles sont tout abasourdies ».


En revanche, devant un adjectif féminin commençant par une consonne, « tout » s’accorde en genre et en nombre :


« Elle est toute fatiguée » ; « elles sont toutes seules ».


L’accord dépend donc de la première lettre de l’adjectif qui suit.



Et pour les adjectifs commençant par un h ?


Le h est particulier, il n’est pas toujours considéré comme une consonne.


Lorsque le h est muet, on ne le prend pas en compte dans le mot, donc on applique la règle de l’invariabilité comme si l’adjectif commençait par la voyelle qui suit le h :


« Elle est tout hésitante », « elles sont tout harmonieuses ».


Lorsque le h est aspiré, en revanche, on le considère comme une consonne. On accorde donc « tout » lorsque l’accord est au féminin :


« Elle est toute hargneuse » ; « elles sont toutes honteuses ».



Et « tout autre » alors ?


Il faut faire attention à la construction « tout autre » car suivant le contexte, « tout » n’est pas nécessairement employé comme adverbe.


Lorsqu’il peut être remplacé par « complètement » ou « totalement », voire lorsqu’il peut être ôté de la phrase, alors c’est un adverbe. Il est donc invariable devant « autre », car il suit la règle expliquée plus haut :


« C’est tout autre chose. » > « C’est complètement autre chose. » ou « C’est autre chose. » = adverbe.


Cependant, lorsque « tout » ne peut pas être ôté et peut être remplacé par « n’importe quel·le », alors il s’agit d’un adjectif indéfini, donc il s’accorde :


« Toute autre personne en est capable. » > « N’importe quelle autre personne en est capable. » = adjectif indéfini.



En espérant vous voir tout détendus après avoir assimilé toutes ces explications !

6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

J’ai remarqué que les règles concernant l’écriture des nombres en toutes lettres n’étaient pas acquises pour un grand nombre de personnes. Vous trouverez donc ci-dessous tout ce que vous devez savoir